Paul COLIZE

Paul Colize est grand. Par la taille, et par le talent. Les deux sont incontestables. Et il est belge (ce qui n’a rien à voir, quoi que…).
Il commence à publier autour des années 2000, à l’approche de ses 50 ans (si tu n’as pas écrit un livre à 50 ans, etc.). Il s’est grandement fait remarquer par ses deux romans sortis à La Manufacture de Livres : « Back Up », incroyable polar dans le milieu du rock de la fin des années 60, et « Un long moment de silence » en 2013 (Prix Landerneau Polar – Prix Boulevard de l’Imaginaire – Prix Polars Pourpres) dont les lecteurs ressentent encore aujourd’hui l’uppercut des toutes dernières pages.

Parce que les romans de Paul Colize ne ressemblent jamais à ce qu’ils paraissent (à force de le lire, on devrait pourtant s’y attendre). Le style est reconnaissable entre mille, l’humour pince-sans-rire (belge, mais pas que) aussi grinçant qu’irrésistible. Mais le fond prend toujours le pas sur la forme et nous plonge dans les contradictions de notre société (et des personnes qui la composent). C’est du roman noir, ne l’oublions pas.
Après plusieurs romans chez Fleuve Éditions, dont le dernier « Zanzara » en 2017, il revient avec « Un jour comme les autres » chez HC Éditions. Ne croyez pas une seule seconde ce que tente de vous dire le titre, c’est tout sauf un roman comme les autres.

Share Button