Sophie Loubière est née en 1966 à Nancy. Elle est auteur de neuf romans, de nombreuses nouvelles et de dramatiques radio. En 1999, encouragée par Jean-Bernard Pouy, elle publie son premier polar dans la collection Le Poulpe. Littérature blanche, romans noirs, feuilletons radiophoniques, nouvelles, Sophie a longtemps tissé un lien étroit entre ses lecteurs et les auditeurs qui se régalaient de ses émissions (France Inter) et chroniques (France Info) au ton si particulier. EN 2011, elle connaît un succès international avec L’enfant aux cailloux qui remporte cinq prix littéraires, dont celui du Lion Noir de la littérature policière et celui des Ancres Noires. Traduit en langue anglaise dans une vingtaine de pays, le livre fait l’objet d’une adaptation pour le cinéma. En 2013, Sophie publie Black Coffee le premier volume de sa trilogie consacrée au criminologue Desmond G. Blur, un roman noir qui ouvre la voie reliant sa Lorraine natale à la Route 66. White Coffee lui fait suite en 2016. Sa façon d’explorer par delà les frontières les abîmes de l’âme humaine, les secrets de famille et la maltraitance des sentiments apporte un nouveau ton au genre du roman policier, en France comme à l’étranger.
En plus de son activité d’auteur, sociétaire de la SACD, Sophie s’engage régulièrement dans des actions oeuvrant à la promotion et au soutien des auteurs dans leur environnement social (Un artiste à l’école).
Elle est aussi férue de musiques de films.

A PROPOS DU ROMAN L’enfant aux cailloux :
« Avec des écrivains comme Sophie Loubière, Fred Vargas et Pierre Lemaitre, le polar français est en pleine ascension. » Financial Times
« Un petit bijou d’invention, d’humour et de suspense. Du Marcel Aymé revu par Agatha Christie. » F.O.G. (Nouvel Obs)
« Avec une écriture cursive et d’une grande limpidité, Sophie Loubière a écrit là son meilleur roman, subtil, captivant, trompeur et son scénario rappelle les grandes dames du roman psychologique qui ont nom Mildred Davis et Ursula Curtiss.(…) L’une des révélations de l’année 2011. » Claude Mesplede
« Thriller psychologique haletant, L’enfant aux cailloux est aussi le magnifique portrait d’une grand-mère passionnément aimante, vieille dame indigne, plus fouineuse et intrusive qu’une Miss Marple. Un roman que vous ne lâcherez pas. » Françoise Chandernagor

A PROPOS DU ROMAN Black coffee :
« Dans ce dédale de sensations à fleur de cœur et de peau, Sophie Loubière déroule sa pelote via la peinture d’une Amérique plus désabusée qu’à son tour. » Xavier Bonnet (Rolling Stone)
« Un road trip aussi sombre que lumineux où se côtoient pêle-mêle folie, perversité, romantisme et sensualité. » Béatrice Arvet (La Semaine)

Share Button