Après le parrain de l’édition, Bernard Minier, voici les premiers auteurs dévoilés pour l’édition 2019 du Festival Sans Nom, le festival du polar de Mulhouse, les 19 et 20 octobre : Jérôme Camut et Nathalie Hug.

Deux auteurs réunis pour une même cause, les Camhug. L’hydre à deux têtes propose des thrillers et romans noir écris à quatre mains et deux cerveaux. 13 romans à ce jour. Le quatorzième va faire du bruit.

On les connaît surtout pour leurs séries de romans, comme la série « Les voies de l’ombre », tétralogie débutée en 2006 et qui regroupe Prédation / Stigmate / Instinct / Rémanence. Quatre romans inoubliables autour d’un des psychopathes les plus marquants de la littérature : Kurtz.

Ce ne sont pas leurs seuls faits d’armes. Vient ensuite la trilogie des

W3 à partir de 2013 (« Le sourire des pendus » / « Le mal par le mal » / « Le calice jusqu’à la lie »), des pavés qui se lisent pourtant d’une traite, soit 2 400 pages en tout ! Et son petit roman dérivé « Ilya Kalinine » sorti en 2017 en poche. Leurs thrillers s’ancrent encore davantage dans l’actualité.

« Islanova », un autre pavé (dans la mare) débute dans les forêts alsaciennes (à Kaysersberg) pour nous emmener ensuite sur une l’Île d’Oléron, qui se retrouve enclavée suite à son annexion par la mystérieuse Armée du 12 octobre.

Le 07 mars 2019 sort « Et le mal viendra » (Fleuve Éditions), qui se déroule en Afrique (et ailleurs…). Comme avec « Islanova », on retrouve la propension des deux écrivains à parler de sujets d’actualité brûlants (même si l’action se déroule en 2025), tout en privilégiant le traitement de l’intrigue et des personnages à coups d’action et d’émotions. Des thrillers aussi divertissants, qu’engagés, qui parlent de problématiques actuelles (écologie, pénurie de l’eau, terrorisme, droit du sol…), et qui questionnent.

Deux romans liés, sans pour autant qu’on puisse parler de suite (ils peuvent parfaitement se lire individuellement). Deux moitiés d’une même orange, parfois acide comme un citron, tels leurs deux auteurs, inséparables (même s’ils écrivent aussi indépendamment). Une synergie de talents au profit de l’entité Camhug, devenue incontournable dans le milieu du roman noir.

Plongez dans « Islanova » et « Et le mal viendra », vous n’avez jamais lu des livres pareils.

Share Button