Julie EWA

Julie Ewa est alsacienne mais c’est sans doute la plus cosmopolite des auteurs qui seront présents au Festival Sans Nom 2019. A tout juste 27 ans, elle a vu et vécu davantage que nombre d’entre nous, en immersion.

Elle avait commencé très fort en sortant son premier roman sous le nom de Julie Waeckerli : « Le bras du diable » (grand prix VSD du polar 2012, décerné par Jean-Christophe Grangé).

Mais Julie Ewa a pris son véritable envol avec son thriller humaniste « Les petites filles » chez Albin Michel (prix du Polar Historique 2016 et prix Sang d’encre des lycéens 2016).

Quand elle parle d’un sujet et de contrées lointaines, elle ne se contente pas de faire de banales recherches sur internet. Elle va côtoyer les gens, vivre avec eux. Ça a été le cas pour ce voyage en Chine à la découverte du triste sort des filles dans un pays où le garçon est roi.

Avec son nouveau roman paru en janvier 2019 dans la prestigieuse collection « Spécial Suspense » d’Albin Michel, elle continue de suivre sa trace et porter sa voix unique dans le monde du roman noir.

Elle se frotte à un sujet difficile, le sort des Roms. Un roman à la fois ludique et nécessaire, qui permet de mieux comprendre leur mode de vie et leur (triste) histoire. Un roman noir qui marque.

Éducatrice spécialisée, elle consacre son temps libre autant à son écriture qu’à des actions humanitaires. Comme son association Kolibri qu’elle a créée en Indonésie pour accompagner les enfants défavorisés (et elle vit une partie de l’année parmi eux).

Nous sommes très fiers de recevoir la plus internationale des auteurs alsaciens de romans noirs au Festival Sans Nom 2019 !

Share Button