Mathieu LECREF

Fidèle à sa vocation, le Festival Sans Nom aime faire découvrir de nouveaux talents du roman noir.

C’est ainsi que nous accueillons Mathieu Lecerf, auteur d’un premier roman, le machiavélique La Part du démon (Robert Laffont, 2021). Journaliste, diplômé d’une école de cinéma, Mathieu Lecerf a réalisé deux courts-métrages et un documentaire. Il a choisi Paris comme cadre, et le terrible meurtre d’une jeune religieuse sert de point de départ à la naissance d’un nouveau tandem d’enquêteurs, le lieutenant Esperanza Doloria et le capitaine Manuel de Almeida, frère du fameux journaliste Cristian de Almeida. Leurs méthodes divergent et ils vont se heurter au silence de l’orphelinat dans lequel la victime donnait des cours. Le contraste entre ce milieu clos et la ville lumière est saisissant, d’autant que se poursuit en parallèle une série d’assassinat de chauffeurs de taxis, les caméras de surveillance désignant à chaque fois un meurtrier différent.

Une architecture romanesque recherchée, servie par une très belle écriture cinématographique qui tient réellement le lecteur en alerte, place d’emblée Mathieu Lecerf parmi les voix de premier plan de la nouvelle scène du polar français.

Crédit photo : Nicolas Valois

Share Button