Dix questions à Marie BATTINGER

Le livre qui vous a le plus marqué ?
Question difficile ! Il y en a tellement ! Mais je me rappelle avoir pris une grosse claque en lisant Monstres invisibles, de Chuck Palahniuck. Autant l’écriture que la thématique, avec pour point de départ une fille très belle défigurée, qui étaient très loin de ce que je lisais habituellement, m’avaient impressionnée.

Le livre que vous offrez le plus ?
Je ne pense pas avoir jamais offert deux fois le même livre ! Le dernier, ça devait être les Mandible de Lionel Shriver, ou peut-être Les revenants de Laura Kasischke, deux autrices que j’adore.

Le classique que vous n’avez jamais réussi à lire ?
Le lys dans la vallée de Balzac. Je pourrai ajouter tous ses autres titres, en fait. Jamais je n’ai réussi à accrocher.

Le livre que vous auriez aimé écrire ?
Le trône de fer ou Harry Potter. Ça doit être génial de voir autant de monde se rassembler autour d’histoires que vous avez inventées !

Le moment le plus favorable pour écrire ?
Le matin, clairement. Avant 7h quand j’y arrive, en période scolaire, ou les jours où mon fils n’est pas à la maison.

L’élément indispensable quand vous écrivez ?
Un réveil ! ça me permet de ne pas me préoccuper de l’heure, si je dois partir travailler ensuite ou pour une autre raison. Et puis j’aime bien me programmer des sessions d’une heure… C’est le minimum de temps que j’essaie de consacrer à l’écriture chaque jour.

Votre personnage de roman préféré ?
Lucius Cornelius Sylla, dans la saga des maîtres de Rome de Colleen McCullough. Je ne sais pas à quel point le personnage était proche de ce qu’il était en réalité, mais j’étais fascinée par sa personnalité torturée et son destin en pointillés, lui issu d’une famille patricienne désargentée.

La question que vous aimeriez qu’on vous pose ?
Vous inspirez-vous de votre vécu dans vos livres ? Comme ça je pourrais répondre clairement non et rassurer ma famille !

La question à ne surtout pas vous poser ?
De quel château parlez-vous dans votre dernier livre ? Non pas qu’elle me dérange mais en réalité… Je ne m’en souviens plus !!! J’hésite entre deux qui sont situés près de chez moi, Kaysersberg ou Katzenthal.

Entretien par Hervé Weill

Share Button