Dix questions à Valérie VALEIX

Le livre qui vous a le plus marqué ?
Enfant, Les malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur, adulte, Les Misérables de Victor Hugo.

Le livre que vous offrez le plus ?
Ça va faire un peu mégalo mais c’est souvent mon dernier sorti ou un des miens collection Crimes et Abeilles pour la découverte de l’éco-polar.

Le classique que vous n’avez jamais pu lire ?
La bible ; si tant est qu’on puisse la considérer comme un classique.

Le livre que vous auriez aimé écrire ?
Une série : Fortune de France, de Robert Merle.

Le moment le plus favorable pour écrire ?
J’ai une fille de 5 ans, le moment le plus favorable jusqu’à l’an dernier était ses siestes de 13 h à 16h environ, maintenant c’est après l’avoir déposée à l’école à partir de 13h45 jusqu’à 16h.

L’élément indispensable quand vous écrivez ?
Le silence, et quand le temps le permet, le silence traversé du pépiement des oiseaux heureux devant la nature en éveil.

Votre personnage de roman préféré ?
Mme Bovary ! Tellement intemporelle …

La question que vous aimeriez qu’on vous pose ?
« Comment allez-vous ? », demandé avec sincérité, pas en simple préambule : on ne se soucie pas assez les uns des autres.

La question à ne surtout pas vous poser ?
A priori je n’ai pas de question taboue mais à voir… !

Entretien par Hervé Weill.

Share Button